Partir à New York

Ellis Island : le musée de l’Immigration à New York

Lors de votre visite de la Statue de la Liberté, vous passerez très probablement à Ellis Island et plus particulièrement au musée national de l’Immigration qui s’y trouve. Cette île est un vrai trésor historique qui retrace une partie importante de l’histoire des États-Unis : l’arrivée de millions immigrés avec l’espoir de vivre le rêve américain. C’est une visite vraiment enrichissante qui permet de comprendre un peu plus les origines du pays. Voici toutes les infos sur ce qui vous attend dans ce site historique.

Extérieur du musée de l'Immigration à Ellis Island

L’histoire d’Ellis Island

Ellis Island est située dans le Hudson River. Cette île est un des lieux les plus importants de l’histoire des États-Unis. Elle doit son nom à son ancien propriétaire : Samuel Ellis, ancien colon des années 1770. Elle a ensuite été rachetée par l’Etat de New York.
De 1892 à 1954, environ 12 millions d’immigrants venant principalement d’Europe sont arrivés sur l’île, dans l’espoir de passer la frontière et de vivre « l’American Dream ».

Ellis Island était alors le centre d’accueil de ces nouveaux arrivants. Les immigrés débarquaient après des dizaines de jours de voyage dans des conditions souvent assez compliquées. Ils devaient ensuite passer un examen médical, répondre à des questions administratives et légales ou encore prouver leur capacité à lire afin de pouvoir traverser « la Golden Door » (la « Porte Dorée ») et commencer à vivre leur nouvelle vie.

Le 1er janvier 1892, Annie Moore, alors âgée de 15 ans a été la première à passer Ellis Island pour rejoindre sa famille, arrivée à New York quelques années plus tôt.
La dernière personne est passée le 12 novembre 1954.

Au total 2% des arrivants ne passaient pas à cause de maladies ou car ils avaient commis des crimes, des vols ou autres activités compromettantes à la sécurité de la population.
L’île était d’ailleurs surnommée « The Island of Tears » (l’îles aux pleurs) à cause de ces quelques personnes qui soit mourraient sur place soit étaient obligées de retourner chez eux car ils ne remplissaient pas tous les critères pour devenir un immigré officiel aux États-Unis.

Musée national de l’Immigration

Sur l’île, il n’y a pas grand chose à voir sauf le musée national de l’Immigration – qui vous chamboulera très certainement.
Ce musée « Ellis Island National Immigration Museum » retrace toute cette partie de l’histoire du pays. Vous y découvrirez le parcours des immigrants à travers des photos, des objets personnels, les salles d’accueil et les salles d’examens restaurés…
Depuis 1990, ce musée permet de comprendre comment les américains accueillaient les candidats à l’immigration en filtrant en fonction de différents critères (sanitaires, intellectuels ou juridiques…)

Que voir au musée national de l’Immigration des États-Unis ?

Il y a plusieurs salles du musée qui permettent de comprendre toutes ces étapes que des millions de personnes ont traversées. Vous commencerez notamment par la salle du rez-de-chaussée, « The Great Hall » où arrivaient les étrangers.
Vous pourrez y faire vos propres recherches dans les archives. En effet, il y a des ordinateurs mis en place où vous pouvez taper votre nom de famille et vérifier si par hasard vous avez un ancêtre qui aurait traversé Ellis Island.

Liste de noms de personnes étant passées à Ellis Island

Au premier étage se trouve les anciennes salles d’enregistrement. C’était ici que les immigrés devaient se faire inspecter et questionner. Les américains s’assuraient qu’ils n’avaient pas de maladies contagieuses. Ils vérifiaient leurs origines, s’ils avaient assez d’argent pour vivre, s’ils savaient lire… Les contrôles pouvaient prendre des heures.


Au deuxième étage, vous verrez principalement les dortoirs. En effet, l’entrée aux États-Unis ne se faisaient pas forcément en une journée. Les plus aisés qui étaient venus en 1ère ou 2ème classe et qui n’avaient pas de problème de santé passaient au maximum 5 heures à Ellis Island. Pour les plus pauvres, ils devaient parfois y passer des jours voire des semaines pour s’assurer qu’ils ne seraient des dangers pour la population américaine.

Comment visiter Ellis Island ?

La visite d’Ellis Island et du musée national de l’Immigration est comprise dans la visite de la Statue de la Liberté. En effet, le seul accès à l’île est en ferry. Depuis Battery Park au sud de Manhattan, le ferry passe d’abord à Liberty Island puis fait un arrêt à Ellis Island.
Que vous preniez un billet simple pour la traversée, un billet pour le piédestal ou un pour la couronne, vous pourrez vous arrêter et visiter Ellis Island.

La descente du bateau et donc la visite n’est en soit, pas obligatoire, mais nous vous conseillons vraiment de vous y arrêter !

Billets pour Ellis Island et la Statue de la Liberté

Type de billetTarif adulte
Traversée en ferry + accès autour de la statue + accès à Ellis IslandRéserver
Traversée en ferry + accès au piédestal + accès à Ellis IslandRéserver
Traversée en ferry + accès à la couronne + accès à Ellis IslandRéserver

⇨ Pour plus d’infos sur les billets, rendez-vous sur notre article dédié à la Statue de la Liberté

Notre avis sur Ellis Island

Ellis Island représente une étape dans l’histoire des États-Unis qui a façonné le pays comme nous le connaissons aujourd’hui. En effet, vous verrez lors de votre séjour dans la ville de New York qu’il y a de nombreuses références ou inspirations européennes. Par exemple, les quelques pubs irlandais ou encore la fête de la Saint Patrick ou celle de San Gennaro qui sont très populaires. Et tout cela peut être expliqué par l’arrivée de ces millions d’étrangers arrivant à Ellis Island.
La visite du musée est alors vraiment intéressante et permet vraiment de s’imaginer ce flux d’arrivants – tous avec l’espoir d’une meilleure vie.

Cet article vous a été utile ?

Recommandez-le en lui donnant une note

Rate this post

One Reply to “Ellis Island : le musée de l’Immigration à New York”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *